Qui dit fables dit La Fontaine... Peut-être, mais ce monopole est bien agaçant pour les autres fabulistes ! Maître Jean avait mis la barre si haute : quel défi d'écrire à sa suite ! Quelle insolence ! Pourtant Yannick Nédélec ose, et ses fables modernes mettent en scène animaux et objets dabs de savoureux sketches en vers. On y retrouve des fourmis, des singes, des rats, des huîtres, mais aussi du sel, du poivre, de la ficelle et des clous... Et même un Dieu amnésique ! Bien sûr, on peut s'abndonner parfois au plaisir du pastiche, mais l'essentiel des fables est totalement original, surprenant, fantaisiste, tantôt franchement comique, tantôt philosophique. Ce genre littéraire et théâtral si particulier est ici renouvelé avec jubilation et virtuosité. Les hommes étant incorrigibles, les fables sont inépuisables !
La revanche du corbeau
La revanche du corbeau est publié aux éditions Thot.
" C'est tout à fait remarquable, drôle, varié, intelligent. " (Jean-Laurent Cochet)
La presse a écrit : Un OVNI humoristique. Un spectacle aussi original que talentueux. Il est vrai que le monument La Fontaine pouvait décourager les honnêtes successeurs pour au moins trois siècles... Mais aujourd'hui le défi a été relevé, et Yannick Nédélec se révèle un digne disciple de ce géant de la langue française. Le public, ravi, est entré sans peine dans l'univers de Yannick Nédélec, écrivain de théâtre et excellent comédien, auquel il a fait une ovation. Certains pourraient croire à un moralisateur. Point du tout : Yannick Nédélec est un fabuleux fabuliste. L'homme est vrai, il transpire le vécu et le fin travail d'écriture. Mais par dessus tout, l'homme aime son prochain avec ses tracas et ses contradictions. Un philosophe ? Mieux : un sage, et un malin !
Des spectateurs ont osé dire : Si La Fontaine se redresse dans sa tombe, c'est pour vous applaudir ! Ces dernières années, j'ai eu deux chocs au théâtre : Luchini et vous. Heu, vous croyez que c'est possible de présenter vos fables à l'oral du Bac de français ? Je voudrais un livre pour moi, un pour ma mère, un pour mon fils, et un pour offrir à je ne sais pas encore quel ami... Pfff, j'aurais mieux fait d'aller voir Astérix au cinéma...
Fables La revanche du corbeau Inspiré ? Soufflez ! Des moralités... Anagrammes Les anagrammes de la politique Les anagrammes des politiciens Théâtre Mon suicide Les ders des ders Slam Slam Slam à la maisonYannick Nédélec
Accueil
comédien, slameur
Contact
Pièces de théâtre
Spectacles